L'ARPD est une association fondée et enregistrée en février 2003, elle intervient auprès des familles touchées par la disparition d'un proche, majeur ou mineur. Vous pouvez nous contacter :

au 06 75 76 81 47 ou au 06 32 78 29 25


Pour acceder aux avis de recherches cliquez sur:


Galerie photos

 


 

Abrogation de la RIF, les conséquences pour les familles

 

Mesdames, Messieurs,

 

A l’occasion du triste anniversaire de l'abrogation de la "recherche dans l’intérêt des familles » (RIF) le 26 avril 2013 par le Ministre de l’Intérieur au moment des faits et aujourd’hui Premier Ministre Manuel WALS, nous, association d'aide aux victimes, recevons de plus en plus de familles qui se voient dire par certains commissariats ou Brigades de contacter des détectives privés ou de mettre leur publication de disparition sur les réseaux sociaux tout en refusant même parfois de prendre en compte la déclaration de disparition de leur proche .

 

Ces familles qui prennent contact avec nous sont complètement désemparées et cela est purement et simplement inacceptable de la par des autorités compétentes. Tout en sachant que les cas que nous gérons sont de plus en plus complexes même pour des mineurs qui sortent en toute impunité de notre territoire sous l’emprise de manipulateurs en tous genres.

 

 De plus diriger les familles vers des agences privées est intolérable car bien souvent, elles n'ont pas les moyens de payer de telles sommes, et les résultats très souvent négatifs en ce qui concerne les disparitions récentes. Je demande donc aux familles qui ont rencontré ce problème de bien vouloir nous envoyer leur témoignage par courrier ou par mail afin que nous puissions étoffer notre dossier.

 

Thierry.coulon@paris.fr                 ou                   pascbath@wanadoo.fr           

 

 Nous ne pouvons pas accepter cette situation plus longtemps, car notre association en l’occurrence en première ligne fait les frais de ces décisions ministérielles, qui ont été prise à la va vite sans tenir compte du désarroi des familles touchées par la disparition d'un proche. Même si la RIF ne concerne que quelques centaines de personnes par an, (3000) en 2012chiffres que nous ont été officiellement communiqués, il n'en reste pas moins que cela touche la quasi totalité des disparitions puisque chaque personne que nous avons rencontré nous relate les mêmes faits

 

 Il existe une charte d’accueil dans les commissariats et les brigades qui n’est pas toujours respectée, mais cela peut dépendre aussi de la personne que vous avez devant vous, comme dans toute administration. ( consultez l’art 6 de la charte d’accueil) . Aujourd’hui nous avons la nette impression qu’un amalgame a été fait entre l’abrogation de la RIF et la déclaration de disparition. Merci beaucoup pour l’attention prise à la lecture de ce message .

 

La Direction Nationale de l'ARPD

 

 

            Thierry Coulon                                                    Pascale Bathany

  Président-fondateur national                                    Vice-présidente Nationale

                    


 

URGENT

 

disparition de FLORIAN LAFON 18 ANS.

 

 

 

Disparition à Felzins : plus de nouvelles de Florian Lafon, 18 ans

Publié le 30/09/2014 à 08:35 (la depeche.fr)

 

Depuis mercredi soir, Florian Lafon, dont la famille habite à Bagnac-sur-Célé (46), a disparu. En pleine nuit, le jeune homme âgé de 18 ans

qui souffre d'importants problèmes de santé notamment psychologiques est parti sans prévenir de chez ses grands-parents maternels, à Felzins.

 Sans nouvelle, ses parents sont très inquiets et lancent un appel à toute personne susceptible d'apporter une information qui pourrait les aider

 à retrouver Florian.

 Leur fils qui mesure 1,95 m pour 125 kg est parti sans argent, sans papiers, sans téléphone et sans ses médicaments. Il portait un pantalon de camouflage gris, un tee-shirt vert, ses lunettes et un sac-à-dos.

 

 Les gendarmes ont entrepris des recherches. Pour toute information, contacter la famille au 05 65 38 72 18 ou 05 65 50 12 02 ou le 17.



Ajouté le 30/09/2014 par Pascale - disparition inquiétante Majeurs

URGENT

 

DISPARITION DE PEDRO KAVUNGO  19 ans le 6 septembre 2014

à Strasbourg quartier Robertsau

 

 

Si vous diffusez cet avis, le seul lien et photos sont ceux de l’A.R.P.D, car le dossier nous a été confié par la famille ! Merci d’avance à tous de le Partager complet avec l’acronyme arpd et le texte crée pour cette publication

 

 

Cette publication émane des proches de Pédro qui sont très inquiets, car ce n’est pas dans la nature de ce jeune de laisser se proches sans nouvelle, c’est une personne calme et posée.

 

 

Description :

 

1m74, 65 kilos. Cheveux noirs et yeux noirs de type Africain.

Langues usuelles : Portugais, Français.

Autres langues : Anglais, Lingala, Kicongo.

 

Si vous avez des informations sur Pédro, n’hésitez pas à contacter le Commissariat de Strasbourg service UPADT, au 03/90/23/17/17.

Ou l’association A.R.P.D. au 06/32/78/29/25. Merci .



Ajouté le 28/09/2014 par Pascale - disparition inquiétante Majeurs

CE MESSAGE EST DESTINE A TOUTE PERSONNE HABITANT OU AYANT SEJOURNE EN CROATIE.

URGENT

 

EVENEMENTS : IMPORTANT DE PARTAGER.

 

message du groupe face book pour Anne Cécile.

 

MOBILISATIONS DANS PLUSIEURS VILLES :

 

PARIS Place de la Concorde Samedi 4 Octobre à 10 h 00. 

lien de l'Evénement  https://www.facebook.com/events/1539894172914353/

 

Des lettres du gouvernement sans soutien ni même une pointe de prise en considération ; Des investigations au point mort ; Une famille et des proches qui attendent des réponses !

Afin que cette affaire ne sombre pas dans l'oubli, nous organisons le SAMEDI 04 OCTOBRE une distribution et l'affichage de l'avis de disparition dans les plus grande ville de France ainsi que du coté de la suisse et de la Belgique.

J'espère que vous serez présents. N'hésitez pas à prévenir vos amis, plus nous serons nombreux, plus les répercussions seront importantes !
Nous faisons aujourd'hui appelle à votre part d'humanité...
Pensez a PARTAGER cet event et a INVITER vos ami(e)s s'il vous plait !
Merci beaucoup !

Cette journée de mobilisation se déroulera également à :

- DIJON : https://www.facebook.com/events/881058958572998/
- LYON : https://www.facebook.com/events/711392798953538/
- NICE : https://www.facebook.com/events/274147069450681/

 

Publié le 26 septembre 2014.

 

*******************************

Nous avons encore besoin de vous, de vos amis, de vos contacts. [...] Plus nombreuses seront les personnes à augmenter la diffusion, plus les chances de retrouver Anne-Cé seront grandes. Vous êtes les représentants et les ambassadeurs de cette cause qui est la vôtre. Merci pour elle.

 

 

 

 

 

Anne Cécile PINEL à disparu suite au festival Momento demento en Croatie aux environs de Slunj le lundi 21 juillet ver 9h00.

De type européenne , Elle mesure 1,68 cm et pèse environ 50kg.
La dernière fois qu'elle a été vu, ses cheveux étaient attachés en chignon, ils sont châtains clairs et a la moitié du crane rasé. 
Elle a un piercing au nez (un anneau).
Aux oreilles elle a d’un coté un écarteur en forme de corne noire et de l’autre coté sous forme de boucle d’oreille une plume en métal coloré. 
Autour du coup elle porte certainement un collier avec un pendentif marron et une pierre couleur verte au milieu.
Elle a un tatouage en forme de molécule sur le bas du ventre à droite.
Elle portait le jour de sa disparition un débardeur beige, un sarouel, des bottes montantes noires types rangers avec un sac en bandoulière en toile beige et marron avec un petit koala accroché dessus.
Elle porte également un sonotone étant mal entendante.
Son iPhone à une coque pingouin bleu.


Nous recherchons tout témoignage éventuel de personnes présentes au festival ou dans d'autre lieu et qui aurait pu l’avoir aperçu… Ainsi que toute personne ayant pris des photo ou vidéo durant festival Momento Demento 2014.


Pour toute info la concernant et que des nouvelles nous soient transmises très rapidement contacter la police au 17 ou 112 ou prévenez Roxane au +33630751330 qui transmettra aux autorités compétentes...

Par avance merci pour elle, sa famille, tout ses proches de bien faire tourner cette info au maximum pour que Anne Cé soit retrouvée le plus vite possible !

MERCI

 

MOLIMO ZA POMOĆ!
Pozdrav svima i molimo za Vašu pažnju
Prijateljica Anne Cecile Pinel nestala je tokom Momento demento festivala u Hrvatskoj, na kom se nalazila sa prijatlejicom Roxane, koja o njoj nema novosti od ponedeljka 21.jula, od kraja dana.
Njena obitelj i prijatelji su veoma zabrinuti njenim nestankom!
Ona je visoka 165 cm i teška 50 kg, ima napola obrijanu glavu i pirsing u nosu, često je odevena u svetle boje, plavuša sa kačketom i slušalicama oko vrata.
Ona nikada ne bi napustila svoju prijateljicu tokom festivala!
Hvala što ćete proslediti ovo u ime njene obitelji!
Broj na koji možete proslediti informaciju: +33777306391
Hvala!"
namaste

*************************************************************

31 juillet 2014

Disparition : 10 jours sans nouvelles de la Française disparue en Croatie

 
Anne-Cécile Pinel© capture d'écranAnne-Cécile Pinel avait décidé de faire le tour de l’Europe pour assister aux plus gros festivals de musique électro avant de reprendre ses études à la rentrée. Au lendemain du Momento Demento, en Croatie, la jeune fille n’a plus donné aucun signe de vie.
Voilà maintenant plus de 10 jours que nous sommes sans nouvelles d’Anne-Cécile Pinel, 23 ans. Cette jeune Française originaire de Saint-Paul-en-Isère était partie en road trip avec Roxane, une amie, pour assister aux plus gros festivals de musique électro d’Europe. Le dernier en date se trouvait à Slunj en Croatie. Le Momento Demento (le nom du festival) était le dernier sur la liste de la tournée des deux Savoyardes avant de rentrer en France.
Après avoir assisté à leur ultime rendez-vous musical, Anne-Cécile et son amie sont retournées au van qui leur avait permis d’arriver jusqu’ici et dans lequel elles dormaient. Au petit matin, la jeunefemme décidait de partir faire un tour sans prévenir Roxane, n’emportant avec elle ni argent, ni papiers d’identité. Peu de temps plus tard, Anne-Cécile avait envoyé un SMS à une de ses amies la remerciant de lui avoir souhaité son anniversaire qui avait eu lieu quatre jours plus tôt. Il s’agit du dernier signe de vie de la jeune femme.
Les faits se sont déroulés le 21 juillet dernier, et depuis les proches d'Anne-Cécile sont sans nouvelles. Roxane a immédiatement prévenu les autorités croates afin d’entamer des recherches pour tenter de la retrouver.
Depuis, ses proches et la police française s’investissent chaque jour pour essayer d’en savoir plus. Ils ont notamment investi les réseaux sociaux pour mettre toutes les chances de leur côté. Aujourd’hui, la police n’écarte aucune piste et un avis de recherche a été lancé.
« La jeune femme mesure 1,68 m et pèse 50 kg. Elle a les cheveux châtain clair rasés sur le côté droit du crâne et les yeux vertsPorteuse d'un sonotone en raison d'une audition déficiente, elle était vêtue lors de sa disparition d'un sarouel sombre, d'un débardeur beige et de bottes noires. Elle porte également un piercing à la narine gauche, et un tatouage sur le bas du ventre ».
Aujourd’hui, si les recherches continuent, nous n’avons pas encore de nouvelles de l’étudiante savoyarde. Interrogés par la chaîne de télévision France 3, les parents de cette dernière sont submergés par l’émotion. Alors si jamais vous avez quelconque information sur Anne-Cécile, merci d’immédiatement prévenir la police au 04.78.92.77.05.
***************************************************************
Mercredi 13 août 2014

DISPARITION D'ANNE-CÉCILE PINELUn secteur miné à côté du lieu du festival inquiète ses parents

**********************************************************************

Jeudi 25 septembre 2014 Le Dauphiné.com

 

 

Saint-Paul-sur-Isère : journée de mobilisation 2 mois après la disparition d’Anne-Cécile Pinel

 

Ils ne l’oublient pas. Ils restent mobilisés. C’est le message que les amis d’Anne-Cécile Pinel entendent faire passer, samedi 4 octobre, en se mobilisant, pour

distribuer des avis de recherche, dans plusieurs villes de France : Nice, Lyon, Paris…

Et même plus largement en Europe. Déçus par les réponses que leur ont faites les ministères, ils réaffirment leur volonté de continuer à se mobiliser et leur espoir de retrouver leur amie. Anne-Cécile Pinel, âgée de 23 ans, originaire de Saint-Paul-sur-Isère en Savoie, a disparu, en Croatie sur le site du festival Momento Demento, aux environs de Slunj, le lundi 21 juillet 2014. De type européen, elle mesure 1,68 cm et pèse environ 50kg. La dernière fois qu'elle a été vue, ses cheveux étaient attachés en chignon, ils sont châtains clairs et elle a la moitié du crane rasé. Elle a un piercing au nez (un anneau). Aux oreilles elle porte à gauche un écarteur en forme de corne noire et à droite une plume en métal coloré. Étant malentendante, elle possède des prothèses auditives. Ses amis peuvent être contactés sur Facebook sur "Dispation Anne-Cécile Pinel".

Publié le 22/09/2014 à 14:40

 

 

 



Ajouté le 26/09/2014 par Pascale - disparition inquiétante Majeurs

URGENT

MALVINA CRESTEL (15 ans)

Si vous diffusez cet avis, le seul lien et photos sont ceux de l’A.R.P.D, car le dossier et les photos nous ont été confiés par la Famille. Merci d’avance à tous de le Partager  complet avec l’acronyme arpd et le texte crée pour cette publication

 

Malvina a disparu le 30/07/2014 partie du domicile familiale  de Ménétrol (63) à 22 heures.

 

Cette publication émane de ses parents TRES INQUIETS.

 

elle peut se trouver dans n'importe quel département Français (voir Pays Etranger )

 

signalement :

 

Malvina mesure 1 m 65 pour 65 kilos.

yeux bleus , cheveux blonds.

 

 

 

POUR TOUTE INFORMATION CONTACTER :

le Commissariat de Police de RIOM :04/73/33/43/63

ou A.R.P.D / 06/32/78/29/25 ou 06/75/76/81/47

 

 

 

 

 

 

 



Ajouté le 23/09/2014 par Pascale - Enlèvement d'enfants

Le procureur de la République de Clermont-Ferrand, qui instruit l'affaire, revient sur cet ignoble fait divers dont il dévoile les derniers éléments. Entretien.

 

Pierre Sennès, procureur de la ville de Clermont-Ferrand, instruit l'affaire du meurtre de la petite Fiona.

Pierre Sennès, procureur de la ville de Clermont-Ferrand, instruit l'affaire du meurtre de la petite Fiona. © THIERRY ZOCCOLAN / AFP

 

Propos recueillis par  (CORRESPONDANTE À CLERMONT-FERRAND)

 

Pierre Sennès, le procureur de la République de Clermont-Ferrand, instruit l'affaire Fiona depuis le début. Ce magistrat discret, naturellement peu enclin aux déclarations, a accepté de revenir pour nous sur cet incroyable fait divers. Entretien.

Le Point.fr : Tout d'abord, où en est l'enquête depuis la précédente tentative de recherche du corps de Fiona en présence de la mère et du beau-père, en mai dernier ?

Pierre Sennès : Les éléments nouveaux sont surtout des éléments d'instruction, car, du côté de l'enquête, on tourne un peu en rond depuis les dernières recherches qui se sont révélées infructueuses. Nous avons reçu cet été les expertises psychologiques et psychiatriques. Je préfère ne pas en parler pour le moment, mais cela va apporter des éléments intéressants sur la personnalité du couple et les ressorts intimes qui ont pu pousser les intéressés à agir comme ils l'ont fait. Une chose est sûre, au regard des experts, Cécile Bourgeon et Berkane Maklouf sont pénalement responsables. Il n'y a pas de cause d'atténuation ou d'abolition de leur responsabilité dans la mort de Fiona. À présent, on entre dans une phase de débats contradictoires dans le cadre de la procédure d'instruction.

Quand pourrait avoir lieu le procès ?

C'est très difficile de fixer une date précise. Raisonnablement, on peut penser que 2015 verra la conclusion de cette affaire devant une cour d'assises.

L'avocat de Cécile Bourgeon a réclamé cet été sa sortie de prison sous bracelet électronique, ce qui a été refusé par le parquet. Pourquoi ?

Car il y a toujours des contradictions entre les deux versions des mis en examen. Par ailleurs, le corps de Fiona n'a pas été retrouvé. Et puis nous avons considéré qu'il y avait un risque élevé de trouble à l'ordre public, compte tenu de la dimension émotionnelle de cette affaire justifiant que Cécile Bourgeon soit maintenue en détention (de nombreuses menaces de mort ont été proférées contre elle, NDLR).

Avez-vous totalement renoncé à retrouver le corps de Fiona ?

C'est une question délicate. Il est évident que s'il y avait un élément nouveau, crédible et digne d'intérêt qui pourrait nous amener à faire de nouvelles recherches, on le ferait, car personne n'a renoncé à retrouver ce corps. Mais ces éléments nouveaux pourraient venir des deux principaux intéressés. Or, on a malheureusement épuisé le sujet avec eux. La dernière fois, nous avons même changé de stratégie pour orienter les recherches en les transportant sur place après avoir présélectionné des lieux susceptibles de correspondre à leurs déclarations. Ils n'ont pas pu se souvenir de l'endroit où ils ont enfoui la fillette. On a ratissé le plus largement possible et cela n'a rien donné. Retourner chercher avec eux sur place n'est plus envisageable.

Avez-vous envisagé qu'ils ne disent pas la vérité ? Quelle conviction vous êtes-vous forgée au sujet de cette incroyable amnésie de la mère et du beau-père ?

Je ne souhaite pas répondre à des questions qui relèvent de l'interprétation et du sentiment personnel, car mon rôle n'est pas là. J'en reste à des éléments objectifs. Quels sont-ils ? Ils ont toujours déclaré que le corps avait été enseveli près du lac d'Aydat. Là-dessus, ils n'ont jamais varié. Leurs versions sont les mêmes depuis le début, y compris lorsqu'ils ont avoué séparément en garde à vue... Par ailleurs, on les a amenés sur place trois fois. Cela n'a rien donné. On en est là. Je réserve mes sentiments personnels éventuellement pour le procès.

Il est arrivé que les policiers aient des doutes sur ce scénario. A-t-on évolué sur ce sujet ? L'hypothèse d'une pelle trouvée sur place pour ensevelir le corps a semé le trouble chez les enquêteurs...

Je ne peux pas vous en dire plus. Berkane Maklouf assure toujours avoir trouvé une pelle sur le bord d'un chemin, l'avoir cassée en deux en creusant le trou et l'avoir abandonnée sur place après avoir enterré le corps. Là-dessus, il n'a jamais varié de version non plus.

Est-ce que vous redoutez le procès compte tenu de l'émotion considérable qu'a suscitée cette affaire ?

Ce n'est pas la première fois que nous aurons un procès sensible à gérer. Nous avons déjà eu à organiser celui du Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire, dans le cadre de l'affaire du meurtre d'Agnès. Nous savons faire. Mais, c'est sûr, il faudra faire face aux émotions et au retentissement médiatique que cela va engendrer à nouveau.

Que vous a inspiré l'affaire récente survenue dans la Creuse, où il s'est joué un scénario très proche de celui de l'histoire tragique de Fiona. Faut-il avoir peur de l'effet de cette histoire sur certains esprits fragiles ?

J'imagine que cela peut donner des idées à certaines personnes qui auraient tendance à vouloir se forger des scénarios dans des affaires criminelles. Mais cela peut aussi se retourner contre les parents. L'empathie qu'il y a eu au début pour Mme Bourgeon s'est retournée contre elle et transformée en haine. Ce genre de manipulation ne plaît pas du tout à l'opinion publique. Ces deux affaires, aussi bien celle de la Creuse que celle de Fiona, montrent que, dans les deux cas, la vérité a fini par l'emporter. Mais au coeur du problème, ce sont des morts d'enfant. C'est cela, le plus tragique.

Est-ce que cette affaire, ultra-médiatisée, a particulièrement marqué votre carrière et peut-être vous personnellement ?

On ne peut pas dire que c'est une affaire comme une autre ! Elle sort de l'ordinaire, car elle touche à l'enfance. L'atteinte à nos valeurs humaines est considérable. Et puis, il y a eu une dramaturgie extraordinaire avec une mère victime au départ, qui a menti et trompé l'opinion avant de se révéler coupable. Ce que je regarde en tant que professionnel, c'est l'envers du décor et le travail de la justice et des enquêteurs. Derrière le théâtre médiatique, il y avait dans l'ombre une enquête très minutieuse et un déploiement de moyens considérables qui ont permis d'approcher une certaine vérité. C'est une affaire que l'on ne rencontre qu'une seule fois dans une carrière. C'est sûr.

Pour voir la suite du dossier voir la rubrique Procès en bas à gauche du site.



Ajouté le 19/09/2014 par Thierry

1 2 3 4   Page suivante