Pédophilie et abus sexuels

Voir la vidéo : Luttons contre la pédophilie, fermer les yeux c'est être complice dans le menu Video sous la bannière du site.

 

 

Lutte contre la pédophilie et abus sexuels impliquant des enfants sur Internet

 

Si votre enfant a accès aux différents services d’Internet, vous devez être attentif à sa faculté à estimer les dangers liés à leur utilisation. Votre comportement ne sera évidemment pas le même suivant sa maturité. Evaluez l’âge où il est trop jeune pour repérier les risques et celui à partir duquel il sera à même d’identifier les pièges d’Internet et de les déjouer.

 

Tout d’abord, si votre enfant est suffisamment mature pour comprendre (un adolescent par exemple) vous devez l’informer, soit par la visite de sites de prévention, soit en lui expliquant qu’Internet comporte des pièges, que des personnes malsaines y circulent et cherchent des proies (on les appelle d’ailleurs des prédateurs). Visitez des sites rapportant la liste de personnes disparues et intéressez-le à des témoignages. Sur Internet, on ne sait jamais en face de qui on se trouve. La seule chose dont on peut être certain, c’est qu’il s’agit d’un autre ordinateur mais vous ne saurez pas qui l’utilise. Par conséquent, votre enfant ne doit jamais communiquer d’informations « sensibles » sur vos habitudes, vos déplacements, votre adresse de courrier électronique…rien qui puisse permettre à une personne malintentionnée de le retrouver physiquement. Il ne doit jamais aller seul à un rendez-vous sans prendre de multiples précautions.

 

S’il n’est pas en âge de comprendre les méandres de cette société électronique et les dangers de l’Internet, installez votre ordinateur dans une pièce commune, le salon par exemple. Ayez un regard sur l’activité de votre enfant lorsqu’il surfe sur Internet. Installez un logiciel de contrôle parental dont voici un banc d’essai. Toutefois, ne pensez pas que ce programme suffise à le protéger complètement; le meilleur contrôle parental, c’est vous !

 

De manière générale, communiquez avec votre enfants et informez-le des dangers existants. Voici une série de délits et d’arnaques courantes. Passez du temps avec lui sur Internet et intéressez-vous aux sites qu’il visite habituellement. Vérifiez périodiquement l’historique du navigateur Internet. Gardez un contrôle sur sa messagerie électronique. Apprenez-leur à ne jamais télécharger seuls des images sur Internet, à ne jamais donner d’information personnelle à qui que ce soit, hors votre présence et à ne jamais répondre à un message dont le contenu paraît suspect.

 

N’oubliez jamais que si votre enfant est victime d’un pédophile sur Internet, il reste une victime. Donc, ne le culpabilisez pas.

 

Quels signes peuvent laisser penser que votre enfant est en danger ?

 

Votre enfant passe beaucoup de temps sur Internet, principalement la nuit, et fréquente les salons de conversations. Il peut très bien converser avec ses copains, mais surtout, il se trouve dans les salons de conversations en même temps que des prédateurs. Il n’y a pas d’identification des personnes qui fréquentent ces zones réservées aux jeunes. Ceux-ci cherchent à entrer en contact avec des mineurs en dehors des heures scolaires et ils le font le soir et la nuit. Redoublez de vigilance, avertissez-le du danger et maintenez le contact.

 

Vous découvrez de la pornographie sur son ordinateur ? Vérifiez qu’il ne s’agit bien «que» de pornographie et pas de pédophilie. Gardez à l’esprit que les «prédateurs» peuvent chercher à créer un contact en démontrant que la pédophilie n’est pas malsaine mais à but initiatique en lui adressant des photographies pédopornographiques. De nos jours, la pornographie est partout présente dans notre société mais sachez que montrer de la pornographie à une personne mineure est un délit. Pour dénoncer un contenu ilicite ou suspect, nous vous recommandons le site http://www.pointdecontact.net.

 

Si votre enfant reçoit des photos ou des courriers électroniques d’inconnus adultes, reçoit des appels téléphoniques suspects ou s’il téléphone lui-même à un inconnu. Vérifiez ! Il est peut-être en danger. Les prédateurs, après avoir établi un contact par salon de conversations ou par courrier électronique vont tenter d’obtenir un rendez-vous ou une liaison téléphonique, souvent le téléphone portable s’il en a un.

 

Dans la mesure du possible, conservez les preuves de ces échanges sur disquette informatique, ne modifiez pas l’ordinateur utilisé et contactez le service de Gendarmerie ou de Police compétent.

 

Il suffit d’une fois et toutes les précautions doivent être prises pour que cela ne se produise pas. Ne nous faisons pas d’illusion, le danger est là et bien là.

 

Nous vous remercions d’utiliser LogProtect et de le recommander à vos connaissances qui ont des enfants.

L’équipe LogProtect

 

http://62.50.74.219/logprotect/web/default.htm