Caen Mathis, enlevé et disparu en Normandie : la condamnation financière de son père confirmée en appel.

Normandie-actu  La Cour d'appel de Caen a confirmé, vendredi 16 décembre, les dommages et intérêts que Sylvain Jouanneau doit verser à la mère de son fils Mathis, pour enlèvement et séquestration.

 

Sylvain Jouanneau, lors de son procès en 2015. (Photo Liberté-Bonhomme)

Sylvain Jouanneau, lors de son procès en 2015. (Photo Liberté-Bonhomme)

 

Sylvain Jouanneau devra bien verser 216 000 euros au titre des dommages et intérêts, à son ex-femme et mère de son fils Mathis, pour l’enlèvement et la séquestration de l’enfant. La Cour d’appel de Caen a confirmé, vendredi 16 décembre 2016, la condamnation financière qu’il contestait.

Enlèvement et séquestration

En 2015, la Cour d’assises de Caen avait condamné Sylvain Jouanneau à 20 ans de réclusion criminelle, pour avoir enlevé et séquestré son fils, Mathis. Elle avait, en outre, fixé, le 4 mai 2016, à 216 000 euros le montant des indemnités qu’il devait verser à son ex-femme et mère de son fils au titre des dommages et intérêts.

C’est de cette décision que Sylvain Jouanneau a fait appel.

 

Toujours pas de nouvelles de Mathis

Sylvain Jouanneau n’avait pas fait appel de sa condamnation à la réclusion.Son procès n’a pas permis de savoir où se trouve aujourd’hui son fils, Mathis, qu’il a enlevé en 2011 et que personne n’a revu depuis.

 

LIRE AUSSI : Disparition de Mathis à Caen : fin du procès, pas du mystère

        LIRE AUSSI : Disparition de Mathis, à Caen : l’émouvant témoignage de sa maman

 

 

Disparition de Mathis : le père devra verser 216 400 euros à la mère.

 

Accueil  NORMANDIE  La Cour d'Appel de Caen a statué sur le préjudice subi par la mère de Mathis, disparu en 2011. Sylvain Jouanneau, condamné en 2015 à 20 ans de réclusion pour l'enlèvement et la séquestration de son fils de huit ans (toujours porté disparu) devra verser 216 400 euros à la mère de l'enfant.

Au troisième jour de son procès, Sylvain Jouanneau regagne le boxe des accusés de la cour d'assises du Calvados © AFP / Charly Triballeau

© AFP / Charly Triballeau Au troisième jour de son procès, Sylvain Jouanneau regagne le boxe des accusés de la cour d'assises du Calvados

 

Sylvain Jouanneau a été condamné à 20 ans de réclusion pour enlèvement et séquestration d'enfant. Depuis septembre 2011, la famille de Mathis n'a plus jamais revu le petit garçon. 

Sylvain Jouanneau devra verser 216.400 euros à la mère de l'enfant. Il avait été condamné en juin 2015 à 20 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises du Calvados pour la séquestration et l'enlèvement de son fils en 2011 à Caen.


Incarcéré depuis au centre de détention de Val-de-Reuil (Eure), il n'avait pas fait appel du jugement rendu au pénal, mais par contre il avait fait appel de sa condamnation au civil à verser à la mère de l'enfant 216.400 euros.

 

La Cour d'Appel confirme la décision de première instance

 

La cour d'appel de Caen a confirmé ce vendredi la décision rendue en première instance. Sylvain Jouanneau peut encore se pourvoir en cassation. Malgré les demandes insistantes de la mère de Mathis et des membres de sa famille, il n'a fourni durant son procès aucune indication précise sur le sort de l'enfant, répétant l'avoir confié à des tiers à l'étranger.