Cadavre calciné découvert à Nîmes : le parquet lance un appel à témoins.

Résultat de recherche d'images pour "logo midi libre"

 

Un homme tué d'un coup de fusil de chasse a été découvert en partie calciné, lundi 1er février, près de l'ancienne route d'Anduze, à Nîmes. Il n'a toujours pas été identifié.

Cadavre calciné découvert à Nîmes : le parquet lance un appel à témoins

Le corps a été découvert dans le secteur du Mas de Monge, en face des Hauts de Nîmes et pas très loin de la route départementale 907, à proximité d'une cuisine d'été aménagée.  CATHY ROCHER

 

Le parquet de Nîmes a tenu une conférence de presse, ce vendredi 4 février, à propos du cadavre découvert en partie calciné, lundi, ancienne route d'Anduze à Nîmes. On sait que l'autopsie, pratiquée mercredi, a permis d'établir que l'homme avait été tué d'un coup de fusil dans le dos, à bout touchant, avec un fusil de chasse et des balles équivalent à un calibre 12, a dit la procureure de la République, Laure Beccuau qui a lancé un appel à témoins pour tenter d'identifier le corps.

De type caucasien

L'homme serait âgé de 20 à 30 ans, de type caucasien, mesurant 1,70 m pour 69 kg et de taille 38-40. Lorsqu'il a été découvert, il portait un survêtement noir de marque Adidas. Signes particuliers : absence d'une molaire inférieure gauche, pas de tatouage ni de cicatrice. L'individu souffrait par ailleurs d'une maladie pulmonaire et avait un rein atrophié. 

 

Toute personne sans nouvelles d'un proche ou d'un collègue de travail peut se manifester auprès du SRPJ de Montpellier au 04 67 99 35 97. Les personnes s'étant promenées à proximité des lieux où a été découvert l'homme (dans le secteur du Mas de Monge, en face des Hauts de Nîmes et pas très loin de la route départementale 907, à proximité d'un abri de chasseurs) et qui n'auraient rien vu, le week-end dernier, sont également priées d'appeler ce numéro. Elles pourraient permettre d'aider à établir les circonstances de ce meurtre.