Outreau: Pourquoi le procès de Daniel Legrand fils fait polémique.

20minutes.fr JUSTICE Acquitté en 2004 à Saint-Omer puis en 2005 à Paris, Daniel Legrand comparaît ce mardi devant les assises pour des viols et agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans…

Daniel Legrand fils (au centre) et son avocat Maître Dupont-Moretti.

Daniel Legrand fils (au centre) et son avocat Maître Dupont-Moretti. - J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

«Je suis venu pour défendre mon honneur. Je n’ai rien fait dans cette affaire et je vais me défendre face à des gens que je ne connais même pas. Cela fait beaucoup pour un innocent.» A quelques minutes de l’ouverture de son procès devant la cour d’assises des mineurs d’Ille-et-Vilaine, Daniel Legrand fils se sent «plutôt serein et confiant».

Le plus jeune des treize acquittés dans l’affaire de pédophilie d’Outreau va comparaître pendant trois semaines pour des viols et agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans en réunion. Daniel Legrand fils aura face à lui Jonathan Delay, l’un des quatre fils du couple Thierry Delay-Myriam Badaoui, condamnés en 2004 à 20 et 15 ans de réclusion pour avoir violé leurs enfants avec un couple de voisins.

Jonathan Delay s’est constitué partie civile dans cette affaire. - J. Gicquel/APEI/20 Minutes

«On a cherché à éviter que ce procès se tienne»

Jonathan Delay s’est constitué partie civile dans cette affaire avec deux de ses frères, Cherif et Dimitri, absents lors de l’ouverture du procès. «Ces enfants sont d’authentiques victimes et c’est bien normal qu’il y ait un procès. On a cherché à éviter que ce procès se tienne mais il faut maintenant que la justice soit rendue. Je suis d’ailleurs stupéfait qu’on fasse un procès du procès», assure Maître Léon Lef-Forster, avocat de Cherif Delay.

«Le fait d’être jugé n’est pas une opprobre. La question n’est pas de refaire le procès de Daniel Legrand pour lequel il a été acquitté. C’est un nouveau procès pour des faits qui n’ont pas encore été jugés. Car tout n’a pas été dit dans cette affaire», poursuit-il.

«Un procès qui n’a aucun sens» selon Me Dupont-Moretti

Avocat de Daniel Legrand, le ténor du barreau Eric Dupont-Moretti dénonce quant à lui un «procès qui n’a aucun sens». «Nous n’avons pas à défendre l’innocence de Daniel Legrand car elle est acquise. Cette affaire n’a que trop duré et cela va être l’occasion de remettre les pendules à l’heure», affirme Me Dupont-Moretti, mettant au passage en cause le syndicat FO-Magistrats et l’association de protection des enfants Innocence en danger qui ont relancé l’affaire en juin 2013. «Que cherche-t-on dans ce procès ? A raviver les plaies ? A faire mal à des gens qui ont déjà trop souffert ? C’est vraiment scandaleux. Daniel Legrand veut maintenant qu’on le laisse en paix», poursuit Maître Julien Delarue, l’un de ses avocats.

Accusé d’avoir commis ses faits, encore jamais jugés, alors qu’il était mineur, Daniel Legrand fils encourt jusqu’à 20 ans de réclusion criminelle. Son procès va durer jusqu’au 5 juin devant la cour d’assises des mineurs de Rennes avec pas moins de 43 témoins et 12 experts qui vont être cités à la barre.

 

  Outreau: Daniel Legrand «à mille lieues d'un dangereux pédophile international» selon la police.

JUSTICE L'un des policiers responsables de l'enquête a été appelé à témoigner jeudi matin à Rennes...

 

Daniel Legrand fils discute avec ses proches dans les couloirs de la cour d'assises pour mineurs d'Ille-et-Vilaine à Rennes dans le procès Outreau.

Daniel Legrand fils discute avec ses proches dans les couloirs de la cour d'assises pour mineurs d'Ille-et-Vilaine à Rennes dans le procès Outreau. - C. Allain / APEI / 20 Minutes

 

La semaine dernière, son adjoint avait déjà mis à mal l'accusation. Jeudi matin, le commissaire François-Xavier Masson, responsable de la police judiciaire de Lille au moment de l'affaire d'Outreau, a confirmé les propos de son second à l'égard de Daniel Legrand fils. «Il y avait un décalage entre l'image qui nous était donnée de propriétaire de sex-shop, d'une maison en Belgique, violant et abusant des enfants, dirigeant presque un réseau», lâche le commissaire à la barre de la cour d'assises pour mineurs d'Ille-et-Vilaine.

Pourquoi Myriam Badaoui a accusé des innocents

Depuis une semaine, Daniel Legrand fils y est jugé pour des prétendus faits de viols commis sur les enfants du couple Delay alors qu'il était mineur. «En garde à vue, c'est une image complètement différente que nous avons, quelqu'un qui est extrêmement simple, à mille lieues d'un dangereux pédophile international», poursuit le commissaire Masson.


1 favo 

La mère, Myriam Badaoui, qui a disculpé l'accusé lors de son audition, avait décrit au juge d'instruction Fabrice Burgaud, ce «Legrand» comme un «patron de sex-shop», «chef de réseau» et propriétaire d'une maison où se déroulaient des viols pédophiles en Belgique. «Il s'agissait de faire le tri dans ce que disaient les enfants, dans ce que corroboraient les adultes, déceler le vrai du faux en l'absence d'éléments matériels, puisque c'est la grande difficulté dans les affaires de pédophilie», a expliqué le commissaire. 

A une semaine de son terme, le procès de Daniel Legrand se dégonfle

«Notre grand drame à nous (son service d'alors à la PJ de Lille) c'est que nous n'avons jamais eu en face de nous Myriam Badaoui et les principaux accusateurs (entendus directement par le juge d'instruction)», a-t-il encore déclaré.

Le procès de Daniel Legrand se poursuit jusqu'au 5 juin à Rennes. Les acquittés seront notamment appelés à témoigner. 

Résultat de recherche d'images pour  Outreau, tome 3 : pourquoi un nouveau procès contre l'un des acquittés ?

 

Acquitté en 2005 des charges de viols qui pesaient contre lui, Daniel Legrand va retourner sur les bancs des accusés lors d’un nouveau procès Outreau. Il devra répondre des mêmes faits, mais sur la période de 1997 à 1999 lorsqu’il était mineur.

© Denis Charlet, AFP | Daniel Legrand, le 11 mai 2015.

 

C’est un nouveau procès qui paraît ubuesque. Daniel Legrand, acquitté en 2005 des charges de viols qui pesaient contre lui dans l’affaire Outreau, va devoir - à nouveau - répondre des mêmes faits devant un tribunal, ce mardi 19 mai, à Rennes.

Il encourt – à nouveau – 20 ans de réclusion criminelle. 

Pourquoi donc ce procès alors que Daniel Legrand a été acquitté en 2005 ? Parce que pendant l’affaire Outreau qui couvre la période 1997-2000, Daniel est devenu majeur, le 15 juillet 1999. "Cela arrive régulièrement", écrit la journaliste Florence Aubenas dans "Le Monde". Il y aura donc deux procès : celui avant et après sa majorité.

Acquitté majeur et coupable mineur ?

"Une […] option légale mais ahurissante : [la chambre d’instruction de Douai] choisit de disjoindre le cas de Daniel Legrand. Il sera bien jugé avec les autres – et donc acquitté – pour les faits postérieurs à sa majorité, mais répondra aussi d’un procès devant les assises des mineurs pour la période précédente, de 1997 à 1999", poursuit Florence Aubenas. Acquitté majeur mais coupable mineur ?

Pour Daniel Legrand, l’épreuve de l’accusation est presque insurmontable. "On est reçus à Matignon, on est indemnisés... et là, on me rejuge, c'est absurde. On s'acharne sur moi", a-t-il confié à quelques jours du procès. Défendu par une demi-douzaine de ténors du barreau, dont Éric Dupont-Moretti, ancien défenseur des "acquittés", il se sent néanmoins "plutôt serein et confiant, même si un peu anxieux".

Et, il y a de quoi l’être, en effet. Trois des enfants violés, Chérif, Dimitri et Jonathan Delay – progéniture de Thierry Delay et Myriam Badaoui, tous deux condamnés -, ont décidé de se constituer partie civile. "S'ils se constituent partie civile c'est qu'ils affirment que M. Daniel Legrand a commis quand il était mineur des actes sur eux", a expliqué Me Léon Lef-Forster, avocat de Chérif et Dimitri Delay. 

L'association "Innocence en danger" a relancé la procédure

C'est une association de défense de l'enfance, "Innocence en danger", qui a rappelé au parquet de Douai en 2013 que les charges retenues contre Daniel Legrand fils lorsqu'il était mineur n'avaient pas encore été jugées et qu'elles risquaient d'être prescrites. Cette même association est venue en aide à plusieurs des enfants Delay après leur majorité. Cette initiative a débouché sur ce nouveau procès à Rennes.

Daniel devra affronter ses anciens démons. Parmi les 43 témoins cités à la barre, les principaux acteurs de l'affaire initiale, comme les "acquittés", mais aussi le juge Burgaud ou Myriam Badaoui, vont défiler pendant trois semaines à la barre.

Le dossier d'Outreau, portant sur un réseau pédophile présumé, a éclaté en février 2001. Mais après deux procès, à Saint-Omer (Pas-de-Calais) en 2004 puis en appel à Paris fin 2005, l'affaire a débouché sur l'acquittement de 13 personnes sur les 17 mises en examen, après parfois trois ans de détention provisoire.