Ministre français pédophile à Marrakech : Luc Ferry insiste sur la véracité de l’affaire

 

Marrakech, la ville ocre que le roi Mohammed VI a converti en prostibule international, est de nouveau cité dans une affaire de pédophilie impliquant un ancien ministre français, aujourd’hui directeur d’un institut de renommée internationale. 
 
Dans l’émission Médias, le magazine diffusée sur France 5 le 5 octobre 2014, Luc Ferry revenait sur cette affaire dont il a parlé en 2011. « « Vous avez un épisode qui racontait d’un ancien ministre qui s’est fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons. Probablement, nous savons tous ici de qui il s’agit. Eh bien, moi je le sais. Quand on n’a pas de preuves on ferme sa gueule », avait-il déclaré à l’époque.
 
Aujourd’hui, il affirme qu’il n’a pas changé sa déclaration « d’un virgule » dans son accusation contre l’ancien ministre dont personne n’ose citer le nom à cause du manque de preuves.
 
« Ce que j’ai dit était vrai. Donc, arrêtez, faites vous-mêmes des investigations. Je ne retire rien, ce que j’ai dit était vrai, je ne retire pas un virgule, et en plus je citais un papier du Figaro publié la veille qui était « à Marrakech un ministre s’amuse ». L’affaire m’a été racontée par les plus hautes autorités de l’Etat. En particulier par le Premier Ministre », a réitéré Luc Ferry sur les antennes de France 2. 
 
Pour rappel, l’ambassadeur de la France aux Nations Unies, Gérard Araud avait affirmé en 2011 que le Maroc «maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n'est pas particulièrement amoureux mais qu'on doit défendre».
 
En effet, au Maroc, les français couchent avec la maîtresse, mais aussi avec ses enfants, même s’ils sont mineurs.